M. Lejeune constatait, peu après 22h00, que l'action se mettait en place. "Des trains sont supprimés et des perturbations sont annoncées. Des trains qui partaient avant 22h00 vont poursuivre leur route pour amener les voyageurs à une gare", a-t-il ajouté. Comme elle le fait depuis un an et demi en cas de grève, la SNCB a élaboré un plan de transport alternatif en s'appuyant sur les membres du personnel qui ont indiqué ne pas prendre part à l'action syndicale. Ce service garanti devrait permettre de faire rouler un tiers des trains par rapport à l'offre habituelle. La compagnie a donné dans ce cadre priorité aux trains IC circulant entre les grandes villes. La moitié de ces trains devraient rouler malgré la grève. Un tiers des trains L et des trains S (offre suburbaine) circuleront également. La plupart des trains P (qui roulent exclusivement pendant les heures de pointe du matin et du soir) ne circuleront pas et une série de plus petites gares seront peu voire pas desservies, prévient la SNCB. Pour planifier leur trajet pendant cette journée de grève, les voyageurs sont invités à consulter le planificateur de voyages sur l'application ou sur le site internet de l'entreprise ferroviaire. Une proposition d'accord social émise par HR Rail, l'employeur juridique, a été rejetée il y a quelques jours par les trois syndicats présents au sein du comité paritaire national: la CSC-Transcom, la CGSP Cheminots et le SLFP. Ces deux derniers ont alors déposé un préavis de grève pour 24 heures. La CSC s'en tient, elle, pour l'instant, à une campagne d'information. Les syndicats demandent notamment une hausse des salaires de 1,1% (comme dans le secteur privé), des engagements statutaires, les mêmes conditions salariales pour les contractuels et les statutaires ainsi que le maintien d'un régime de travail de 36 heures pour l'ensemble du personnel, actuel ou à venir. (Belga)

M. Lejeune constatait, peu après 22h00, que l'action se mettait en place. "Des trains sont supprimés et des perturbations sont annoncées. Des trains qui partaient avant 22h00 vont poursuivre leur route pour amener les voyageurs à une gare", a-t-il ajouté. Comme elle le fait depuis un an et demi en cas de grève, la SNCB a élaboré un plan de transport alternatif en s'appuyant sur les membres du personnel qui ont indiqué ne pas prendre part à l'action syndicale. Ce service garanti devrait permettre de faire rouler un tiers des trains par rapport à l'offre habituelle. La compagnie a donné dans ce cadre priorité aux trains IC circulant entre les grandes villes. La moitié de ces trains devraient rouler malgré la grève. Un tiers des trains L et des trains S (offre suburbaine) circuleront également. La plupart des trains P (qui roulent exclusivement pendant les heures de pointe du matin et du soir) ne circuleront pas et une série de plus petites gares seront peu voire pas desservies, prévient la SNCB. Pour planifier leur trajet pendant cette journée de grève, les voyageurs sont invités à consulter le planificateur de voyages sur l'application ou sur le site internet de l'entreprise ferroviaire. Une proposition d'accord social émise par HR Rail, l'employeur juridique, a été rejetée il y a quelques jours par les trois syndicats présents au sein du comité paritaire national: la CSC-Transcom, la CGSP Cheminots et le SLFP. Ces deux derniers ont alors déposé un préavis de grève pour 24 heures. La CSC s'en tient, elle, pour l'instant, à une campagne d'information. Les syndicats demandent notamment une hausse des salaires de 1,1% (comme dans le secteur privé), des engagements statutaires, les mêmes conditions salariales pour les contractuels et les statutaires ainsi que le maintien d'un régime de travail de 36 heures pour l'ensemble du personnel, actuel ou à venir. (Belga)