Tirer un missile par dessus le territoire d'une autre nation est "un acte provoquant, dangereux, déstabilisant et menaçant", a réagi la cheffe de la diplomatie australienne selon le média public ABC. "La Corée du Nord est en infraction de nombreuses résolutions de l'ONU et agit illégalement", a poursuivi celle-ci. "L'Australie et le Japon sont en contact étroit... Nous sommes prêts à aider le Japon à tout moment", a-t-elle assuré. Elle a également affirmé qu'un bouclier anti-missile, comme le THAAD déployé en Corée du Sud avec l'appui des Etats-Unis, n'était pas envisageable dans l'île-continant en raison de la taille du pays. Le Premier ministre australien Malcolm Turnbull a aussi condamné le lancement du nouveau projectile nord-coréen, et prié la Chine de peser de son poids économique pour "ramener la Corée du Nord à la raison sans action militaire". Mme Bishop a aussi pour sa part assuré que les effets des sanctions prises récemment par la communauté internationale au sein de l'ONU frappant le régime isolé n'allaient pas tarder à se faire sentir. Une réunion d'urgence du Conseil de sécurité est prévue mardi à la demande de Washington, Séoul et Tokyo. (Belga)

Tirer un missile par dessus le territoire d'une autre nation est "un acte provoquant, dangereux, déstabilisant et menaçant", a réagi la cheffe de la diplomatie australienne selon le média public ABC. "La Corée du Nord est en infraction de nombreuses résolutions de l'ONU et agit illégalement", a poursuivi celle-ci. "L'Australie et le Japon sont en contact étroit... Nous sommes prêts à aider le Japon à tout moment", a-t-elle assuré. Elle a également affirmé qu'un bouclier anti-missile, comme le THAAD déployé en Corée du Sud avec l'appui des Etats-Unis, n'était pas envisageable dans l'île-continant en raison de la taille du pays. Le Premier ministre australien Malcolm Turnbull a aussi condamné le lancement du nouveau projectile nord-coréen, et prié la Chine de peser de son poids économique pour "ramener la Corée du Nord à la raison sans action militaire". Mme Bishop a aussi pour sa part assuré que les effets des sanctions prises récemment par la communauté internationale au sein de l'ONU frappant le régime isolé n'allaient pas tarder à se faire sentir. Une réunion d'urgence du Conseil de sécurité est prévue mardi à la demande de Washington, Séoul et Tokyo. (Belga)