"L'industrie de défense nationale va continuer à se développer et nous allons remporter la victoire dans l'épreuve de force avec les impérialistes et les Etats-Unis", a indiqué dans un discours le dirigeant nord-coréen, rapporté par KCNA. La Corée du Nord est devenue une force nucléaire au terme d'un "combat défiant la mort" et en dépit des coûts élevés pour le pays, a-t-il ajouté. Les propos contrastent avec ce qu'a assuré mardi le secrétaire général adjoint de l'ONU aux Affaires politiques, l'Américain Jeffrey Feltman, selon lequel la Corée du Nord est d'accord sur la nécessité "d'éviter une guerre" avec les Etats-Unis. En rendant compte à huis clos au Conseil de sécurité de son séjour la semaine dernière à Pyongyang, le responsable de l'ONU a indiqué que les Nord-Coréens "sont d'accord pour considérer qu'il est important d'éviter une guerre". "Nous avons besoin d'une solution politique" à cette crise dans la péninsule nord-coréenne et "de réduire les tensions". "Il n'y a pas de temps à perdre", a-t-il ajouté. Lors de son séjour, Jeffrey Feltman avait rencontré le ministre des Affaires étrangères Ri Yong-Ho et son vice-ministre Pak Myong-Kuk. Il a indiqué mardi n'avoir pas demandé à voir le leader nord-coréen, Kim Jong-Un, mais estimé que le contenu de ses discussions avait été rapporté à ce dernier par ses interlocuteurs. (Belga)

"L'industrie de défense nationale va continuer à se développer et nous allons remporter la victoire dans l'épreuve de force avec les impérialistes et les Etats-Unis", a indiqué dans un discours le dirigeant nord-coréen, rapporté par KCNA. La Corée du Nord est devenue une force nucléaire au terme d'un "combat défiant la mort" et en dépit des coûts élevés pour le pays, a-t-il ajouté. Les propos contrastent avec ce qu'a assuré mardi le secrétaire général adjoint de l'ONU aux Affaires politiques, l'Américain Jeffrey Feltman, selon lequel la Corée du Nord est d'accord sur la nécessité "d'éviter une guerre" avec les Etats-Unis. En rendant compte à huis clos au Conseil de sécurité de son séjour la semaine dernière à Pyongyang, le responsable de l'ONU a indiqué que les Nord-Coréens "sont d'accord pour considérer qu'il est important d'éviter une guerre". "Nous avons besoin d'une solution politique" à cette crise dans la péninsule nord-coréenne et "de réduire les tensions". "Il n'y a pas de temps à perdre", a-t-il ajouté. Lors de son séjour, Jeffrey Feltman avait rencontré le ministre des Affaires étrangères Ri Yong-Ho et son vice-ministre Pak Myong-Kuk. Il a indiqué mardi n'avoir pas demandé à voir le leader nord-coréen, Kim Jong-Un, mais estimé que le contenu de ses discussions avait été rapporté à ce dernier par ses interlocuteurs. (Belga)