A l'issue de la longue réunion du bureau, on perçoit à diverses sources que la tension reste vive entre plusieurs protagonistes, mais aussi une volonté de susciter un débat sur la modernisation du fonctionnement du parti. C'est au député-bourgmestre d'Etterbeek, Vincent De Wolf, qu'il reviendra, en tant que président de l'intergroupe parlementaire, de faire un résumé des échanges au sein du bureau et de la proposition qui y a été formulée. Mais celle-ci sera mise en débat, pour permettre aux participants de s'exprimer. "Il ne s'agit pas d'une proposition à prendre ou à laisser. Elle est destinée à susciter un vrai débat avec des gens qui ont eu moins le nez dans le guidon que ceux qui ont participé à la réunion du bureau", a commenté une des personnes qui y ont pris part. L'objectif est de susciter le débat en vue d'une "modernisation" du fonctionnement interne du parti, assorti de plus de "transparence" et de "concertation", ressort-il d'échanges avec deux sources internes au bureau. (Belga)

A l'issue de la longue réunion du bureau, on perçoit à diverses sources que la tension reste vive entre plusieurs protagonistes, mais aussi une volonté de susciter un débat sur la modernisation du fonctionnement du parti. C'est au député-bourgmestre d'Etterbeek, Vincent De Wolf, qu'il reviendra, en tant que président de l'intergroupe parlementaire, de faire un résumé des échanges au sein du bureau et de la proposition qui y a été formulée. Mais celle-ci sera mise en débat, pour permettre aux participants de s'exprimer. "Il ne s'agit pas d'une proposition à prendre ou à laisser. Elle est destinée à susciter un vrai débat avec des gens qui ont eu moins le nez dans le guidon que ceux qui ont participé à la réunion du bureau", a commenté une des personnes qui y ont pris part. L'objectif est de susciter le débat en vue d'une "modernisation" du fonctionnement interne du parti, assorti de plus de "transparence" et de "concertation", ressort-il d'échanges avec deux sources internes au bureau. (Belga)