"Les 1.700 salariés et entreprises prestataires sont toujours mobilisés sur le terrain", a indiqué Enedis à 6h45 lundi. Rafales à plus de 160 km/h, routes coupées par des arbres, Amélie, première tempête de l'automne, a balayé la façade atlantique, privant d'électricité jusqu'à 140.000 foyers dimanche à la mi-journée, tandis qu'une femme était recherchée dans le Sud-Est après de fortes pluies. Dimanche, les personnes privées d'électricité étaient principalement des habitants du Sud-Ouest: Pyrénées-Atlantiques, Landes, Dordogne, Charente-Maritime, Charente. Par ailleurs, quatre trains reliant Hendaye et Tarbes à Paris ont fini par arriver en gare de Montparnasse lundi matin après plusieurs heures de retard, le dernier peu avant 04h00, a indiqué la SNCF. Selon Météo France la perturbation doit se déplacer vers l'est au cours de la journée. (Belga)