L'arme et les munitions ont été retrouvées derrière une chaudière, dans l'habitation occupée par le prévenu et sa famille. En réalité, les enquêteurs ont mené une perquisition sur place le 7 mars dernier dans un dossier qui ne concernait pas le prévenu, mais son frère. Une fois l'arme découverte, Hamza M. a avoué qu'il l'avait acheté une semaine auparavant, sans disposer d'autorisation, et qu'il s'était procuré des munitions par ailleurs. Il a également précisé qu'il avait tiré avec ce revolver dans une petit bois situé à proximité de chez lui. A l'audience, il était revenu sur ces déclarations: il avait tenté de faire croire qu'il avait acheté l'arme avant sa détention dans le cadre d'une condamnation précédente, et qu'il l'avait oubliée depuis derrière cette chaudière. Le jugement rendu mercredi écarte cette version et souligne la gravité des faits commis, alors que le prévenu en état de récidive venait de sortir de prison. (Belga)