Lorsqu'il a été repéré, le malfrat récidiviste n'a pas hésité à cracher au visage de l'agent de police, tout en menaçant sa famille. Lors de sa première comparution mi-juilllet, le parquet avait requis une peine de deux ans de prison à son encontre. Le substitut Seminara avait notamment souligné qu'il n'avait tiré aucune leçon de ses 10 ans passés derrière les barreaux pour des faits de vol, vol avec violence, menace, outrage et rébellion avec arme. Le juge s'est montré plus clément mercredi, puisqu'il a accordé un sursis probatoire pour ce qui excède la détention préventive. Une amende de 200 euros a aussi été infligée au prévenu. L'avocat de Gianni A. estimait que la rechute de son client était prévisible, vu l'absence de prise en charge psychologique durant ses 10 ans passés en prison. Il demandait dès lors que la peine prononcée lui permette une meilleure réinsertion. (Belga)