Un voisin de l'habitation, dans laquelle la culture avait lieu, a donné des informations aux services de police qui ont trouvé deux personnes sur place lors de leur intervention. "Il y avait du matériel professionnel de culture de cannabis et des traces d'une récolte précédente. Le compteur électrique avait été ponté pour alimenter cette culture", a indiqué le parquet de Namur. Les deux personnes interpellées, originaires d'Albanie, ont déjà réalisé 10 mois de détention préventive. "Je suis venu en Belgique pour travailler mais je suis resté deux mois sans rien. Quelqu'un m'a proposé d'amener de la nourriture dans cette habitation. Quand j'ai été interpellé, j'étais là pour couper les plantes", a indiqué le premier prévenu. "Je suis venu en Belgique le 10 février après avoir travaillé en Allemagne. Je n'ai pas pu rentrer en Albanie à cause du Covid-19. Il me restait 500 euros pour vivre. On m'a proposé ce travail", a précisé l'autre prévenu. (Belga)

Un voisin de l'habitation, dans laquelle la culture avait lieu, a donné des informations aux services de police qui ont trouvé deux personnes sur place lors de leur intervention. "Il y avait du matériel professionnel de culture de cannabis et des traces d'une récolte précédente. Le compteur électrique avait été ponté pour alimenter cette culture", a indiqué le parquet de Namur. Les deux personnes interpellées, originaires d'Albanie, ont déjà réalisé 10 mois de détention préventive. "Je suis venu en Belgique pour travailler mais je suis resté deux mois sans rien. Quelqu'un m'a proposé d'amener de la nourriture dans cette habitation. Quand j'ai été interpellé, j'étais là pour couper les plantes", a indiqué le premier prévenu. "Je suis venu en Belgique le 10 février après avoir travaillé en Allemagne. Je n'ai pas pu rentrer en Albanie à cause du Covid-19. Il me restait 500 euros pour vivre. On m'a proposé ce travail", a précisé l'autre prévenu. (Belga)