D'après l'enquête, les trois hommes réservaient des vols parmi les moins chers, puis achetaient à bord des produits coûteux comme des parfums, qu'ils revendaient en Roumanie. Ils avaient remarqué que les achats effectués dans les airs n'étaient débités qu'une fois l'avion au sol, et qu'il suffisait d'utiliser une carte liée à un compte vide pour ne rien payer. Ils réalisaient un bénéfice pouvant aller jusqu'à 200 euros par vol. La compagnie Brussels Airlines a été escroquée de 29.981 euros au total. "Nous pensions que nous volions la banque roumaine", ont expliqué à l'audience les prévenus, qui se sont excusés. Jugement le 12 juin. (Belga)