Des peines allant jusqu'à trois ans de prison et des amendes allant jusqu'à 6.000 euros ont été prononcées, avec des sursis pour la plupart des prévenus. Quelque 300.000 euros d'avoirs obtenus illégalement ont par ailleurs été confisqués. Les entreprises diamantaires ont toutes été arnaquées de la même manière. Elles avaient donné des diamants en consignation aux prévenus, qui devaient chercher un acheteur. Au début, tout s'était bien déroulé, mais une fois la confiance acquise, les pierres n'avaient plus été payées ni rendues mais avaient été vendues en dessous du prix du marché dans le dos des victimes. Les sept prévenus étaient jugés pour un total de 72 infractions de fraude. Ils se sont défendus en déclarant avoir toujours eu l'intention de payer les victimes, se rejetant la faute les uns sur les autres mais aussi sur leurs clients qui ne payaient pas. Condamnés mardi, ils ont cependant été acquittés pour certains faits. (Belga)

Des peines allant jusqu'à trois ans de prison et des amendes allant jusqu'à 6.000 euros ont été prononcées, avec des sursis pour la plupart des prévenus. Quelque 300.000 euros d'avoirs obtenus illégalement ont par ailleurs été confisqués. Les entreprises diamantaires ont toutes été arnaquées de la même manière. Elles avaient donné des diamants en consignation aux prévenus, qui devaient chercher un acheteur. Au début, tout s'était bien déroulé, mais une fois la confiance acquise, les pierres n'avaient plus été payées ni rendues mais avaient été vendues en dessous du prix du marché dans le dos des victimes. Les sept prévenus étaient jugés pour un total de 72 infractions de fraude. Ils se sont défendus en déclarant avoir toujours eu l'intention de payer les victimes, se rejetant la faute les uns sur les autres mais aussi sur leurs clients qui ne payaient pas. Condamnés mardi, ils ont cependant été acquittés pour certains faits. (Belga)