L'enquête a débuté en septembre 2019 avec l'information d'un agent de sécurité qui avait vu un groupe de personnes monter dans une camionnette sur un parking de l'E34 à Mol-Postel. Après analyse des images des caméras ANPR, il est apparu que la camionnette avait plusieurs fois traversé la frontière française depuis le mois de juin. Des observations, une analyse rétroactive des communications téléphoniques et des données transmises par les antennes-relais ont mis en lumière les activités d'une organisation qui avait fait passer au moins 234 transmigrants de manière clandestine. Les victimes devaient payer entre 3.000 et 5.000 euros pour le transport. Les migrants étaient récupérés dans les environs d'un camp de réfugiés près de Dunkerque et acheminés vers les parkings autoroutiers le long de l'E34 à Mol-Postel et Vorselaar. Ils devaient ensuite se cacher dans les bois derrière les parkings ou dans la camionnette jusqu'à ce qu'ils soient embarqués dans des camions, dans l'espoir d'atteindre le Royaume-Uni. L'organisation a été démantelée à la fin du mois d'octobre 2019. (Belga)

L'enquête a débuté en septembre 2019 avec l'information d'un agent de sécurité qui avait vu un groupe de personnes monter dans une camionnette sur un parking de l'E34 à Mol-Postel. Après analyse des images des caméras ANPR, il est apparu que la camionnette avait plusieurs fois traversé la frontière française depuis le mois de juin. Des observations, une analyse rétroactive des communications téléphoniques et des données transmises par les antennes-relais ont mis en lumière les activités d'une organisation qui avait fait passer au moins 234 transmigrants de manière clandestine. Les victimes devaient payer entre 3.000 et 5.000 euros pour le transport. Les migrants étaient récupérés dans les environs d'un camp de réfugiés près de Dunkerque et acheminés vers les parkings autoroutiers le long de l'E34 à Mol-Postel et Vorselaar. Ils devaient ensuite se cacher dans les bois derrière les parkings ou dans la camionnette jusqu'à ce qu'ils soient embarqués dans des camions, dans l'espoir d'atteindre le Royaume-Uni. L'organisation a été démantelée à la fin du mois d'octobre 2019. (Belga)