En octobre 2014, il avait appelé la rédaction du journal Gazet van Antwerpen et avait menacé de faire exploser une bombe dans le palais de justice de Bruxelles. Un an plus tard, il avait contacté la chaîne de télévision anversoise ATV et évoqué un projet d'enlèvement du fils de Bart De Wever lorsqu'il se rendrait en excursion à Arnhem avec son école. Il n'est cependant jamais passé aux actes. Selon ses avocats, l'homme souffre d'une lésion cérébrale et est en attente de traitement. Condamné à deux ans de prison avec sursis, il devra également suivre une thérapie. (Belga)

En octobre 2014, il avait appelé la rédaction du journal Gazet van Antwerpen et avait menacé de faire exploser une bombe dans le palais de justice de Bruxelles. Un an plus tard, il avait contacté la chaîne de télévision anversoise ATV et évoqué un projet d'enlèvement du fils de Bart De Wever lorsqu'il se rendrait en excursion à Arnhem avec son école. Il n'est cependant jamais passé aux actes. Selon ses avocats, l'homme souffre d'une lésion cérébrale et est en attente de traitement. Condamné à deux ans de prison avec sursis, il devra également suivre une thérapie. (Belga)