Les deux ministres ont d'emblée rappelé la volonté du gouvernement de maintenir le système de redevance kilométrique dans sa forme actuelle avant de proposer des "mesures additionnelles en réponse aux demandes formulées vendredi dernier, visant, avec l'aide du ministre de l'Economie Jean-Claude Marcourt, à aider les petits transporteurs à mieux faire face aux difficultés que représente ce prélèvement pour eux". Ces aides financières s'ajoutent aux 23 millions d'euros déjà dégagés pour mettre en ?uvre des mesures d'accompagnement pour les conducteurs. "Il n'y a pas de nouvelle concertation prévue et nous leur avons proposé de se revoir dans le cadre du comité d'accompagnement qui aura lieu la semaine prochaine", a rappelé M. Lacroix. Mercredi après-midi, le ministre de l'Intérieur Jan Jambon a indiqué que la police fédérale avait reçu l'ordre de faire lever les barrages installés par les chauffeurs de poids lourds. "Nous avons tout fait pour ne pas en arriver là mais c'était inéluctable. Malgré les propositions faites et les efforts consentis, ils ont continué à bloquer le pays - notamment à des points stratégiques - sans faire preuve de souplesse ou donner un signal de détente. La décision est logique", a encore estimé le ministre wallon du Budget. (Belga)

Les deux ministres ont d'emblée rappelé la volonté du gouvernement de maintenir le système de redevance kilométrique dans sa forme actuelle avant de proposer des "mesures additionnelles en réponse aux demandes formulées vendredi dernier, visant, avec l'aide du ministre de l'Economie Jean-Claude Marcourt, à aider les petits transporteurs à mieux faire face aux difficultés que représente ce prélèvement pour eux". Ces aides financières s'ajoutent aux 23 millions d'euros déjà dégagés pour mettre en ?uvre des mesures d'accompagnement pour les conducteurs. "Il n'y a pas de nouvelle concertation prévue et nous leur avons proposé de se revoir dans le cadre du comité d'accompagnement qui aura lieu la semaine prochaine", a rappelé M. Lacroix. Mercredi après-midi, le ministre de l'Intérieur Jan Jambon a indiqué que la police fédérale avait reçu l'ordre de faire lever les barrages installés par les chauffeurs de poids lourds. "Nous avons tout fait pour ne pas en arriver là mais c'était inéluctable. Malgré les propositions faites et les efforts consentis, ils ont continué à bloquer le pays - notamment à des points stratégiques - sans faire preuve de souplesse ou donner un signal de détente. La décision est logique", a encore estimé le ministre wallon du Budget. (Belga)