"A Wandre, la situation devenait critique donc nous avons appliqué l'ordonnance de justice. Et cela s'est plutôt bien passé. Un huissier est venu, assisté de la police", explique Pascal de Crem, porte-parole de Total Belgium. Le porte-parole ajoute que Total "a obtenu une ordonnance semblable pour la raffinerie de Feluy (Hainaut) mais là, nous n'avons pas dû l'appliquer parce que nous avons trouvé un accord pour sortir un certain nombre de camions par heure. Ce n'était pas la meilleure situation mais elle nous convenait". La raffinerie devrait être libérée également mercredi à la suite de l'ordre donné à la police par le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, de lever l'ensemble des barrages. Le port de Wandre et la raffinerie de Feluy étaient bloqués depuis lundi par des camionneurs qui protestaient contre l'entrée en vigueur du prélèvement kilométrique. (Belga)

"A Wandre, la situation devenait critique donc nous avons appliqué l'ordonnance de justice. Et cela s'est plutôt bien passé. Un huissier est venu, assisté de la police", explique Pascal de Crem, porte-parole de Total Belgium. Le porte-parole ajoute que Total "a obtenu une ordonnance semblable pour la raffinerie de Feluy (Hainaut) mais là, nous n'avons pas dû l'appliquer parce que nous avons trouvé un accord pour sortir un certain nombre de camions par heure. Ce n'était pas la meilleure situation mais elle nous convenait". La raffinerie devrait être libérée également mercredi à la suite de l'ordre donné à la police par le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, de lever l'ensemble des barrages. Le port de Wandre et la raffinerie de Feluy étaient bloqués depuis lundi par des camionneurs qui protestaient contre l'entrée en vigueur du prélèvement kilométrique. (Belga)