Les pompes Total de Jambes, Rivière, Bouge, Ciney ainsi que la pompe Texaco située chaussée de Dinant, celle Colruyt de Salzinnes et la pompe Lukoil de Jambes font notamment partie des stations momentanément dépourvues de diesel sur le territoire namurois. "Une dizaine de stations Total sont touchées et au moins une dizaine sont sur la réserve", a indiqué à l'agence Belga le porte-parole de Total, Pascal De Crem. Cependant, "la situation devrait s'améliorer en fin d'après-midi. Les camions de réserve viennent d'Anvers, il faut donc leur laisser le temps d'arriver jusqu'ici" a expliqué Christophe Neirynck, le porte-parole de Brafco, la Fédération belge des négociants en combustibles et en carburants. La situation évoluant d'heure en heure, il est difficile d'estimer l'ampleur de la pénurie. En début d'après-midi, mercredi, la plupart des stations-service namuroises étaient à court de diesel. L'essence 95 et 98 est moins demandée mais les stocks sont tout de même limités, ressort-il d'un sondage auprès d'une vingtaine de stations contactées par l'agence Belga. D'importantes files se sont par ailleurs créées dans les stations-service de la province, les clients craignant tous la pénurie. (Belga)

Les pompes Total de Jambes, Rivière, Bouge, Ciney ainsi que la pompe Texaco située chaussée de Dinant, celle Colruyt de Salzinnes et la pompe Lukoil de Jambes font notamment partie des stations momentanément dépourvues de diesel sur le territoire namurois. "Une dizaine de stations Total sont touchées et au moins une dizaine sont sur la réserve", a indiqué à l'agence Belga le porte-parole de Total, Pascal De Crem. Cependant, "la situation devrait s'améliorer en fin d'après-midi. Les camions de réserve viennent d'Anvers, il faut donc leur laisser le temps d'arriver jusqu'ici" a expliqué Christophe Neirynck, le porte-parole de Brafco, la Fédération belge des négociants en combustibles et en carburants. La situation évoluant d'heure en heure, il est difficile d'estimer l'ampleur de la pénurie. En début d'après-midi, mercredi, la plupart des stations-service namuroises étaient à court de diesel. L'essence 95 et 98 est moins demandée mais les stocks sont tout de même limités, ressort-il d'un sondage auprès d'une vingtaine de stations contactées par l'agence Belga. D'importantes files se sont par ailleurs créées dans les stations-service de la province, les clients craignant tous la pénurie. (Belga)