"Je suis garant d'un accord de majorité et c'est dans ce contexte-là que je compte exercer ma fonction", a souligné Rudi Vervoort, interrogé par les députés Christophe De Beukelaer (cdH), Pepijn Kennis (Agora) et Ingrid Parmentier (Ecolo) sur son attitude dans le contexte des propos du président du PS Paul Magnette. Il y a quelques jours, le président du PS avait enfoncé un coin dans le timing du projet de taxe kilométrique de la Région bruxelloise en disant: "J'ai compris de mes contacts avec mes amis bruxellois que c'était pour la législature suivante (après 2024). On a donc le temps". Il n'en fallait pas plus pour que Christophe De Beukelaer en déduise vendredi que parmi ses amis, Paul Magnette comptait Rudi Vervoort (PS) et demande par conséquent à celui-ci de clarifier les choses, comme les deux autres députés intervenant à ce sujet lors des questions d'actualité. Rudi Vervoort a répété que le comité de concertation réunissant les représentants des différents gouvernements du pays avait chargé le gouvernement bruxellois de lui proposer une structure de concertation. Une fois celle-ci validée, la concertation pourra démarrer, a ajouté M. Vervoort. (Belga)

"Je suis garant d'un accord de majorité et c'est dans ce contexte-là que je compte exercer ma fonction", a souligné Rudi Vervoort, interrogé par les députés Christophe De Beukelaer (cdH), Pepijn Kennis (Agora) et Ingrid Parmentier (Ecolo) sur son attitude dans le contexte des propos du président du PS Paul Magnette. Il y a quelques jours, le président du PS avait enfoncé un coin dans le timing du projet de taxe kilométrique de la Région bruxelloise en disant: "J'ai compris de mes contacts avec mes amis bruxellois que c'était pour la législature suivante (après 2024). On a donc le temps". Il n'en fallait pas plus pour que Christophe De Beukelaer en déduise vendredi que parmi ses amis, Paul Magnette comptait Rudi Vervoort (PS) et demande par conséquent à celui-ci de clarifier les choses, comme les deux autres députés intervenant à ce sujet lors des questions d'actualité. Rudi Vervoort a répété que le comité de concertation réunissant les représentants des différents gouvernements du pays avait chargé le gouvernement bruxellois de lui proposer une structure de concertation. Une fois celle-ci validée, la concertation pourra démarrer, a ajouté M. Vervoort. (Belga)