Le tribunal de 1ère instance de Bruxelles a rejeté mardi la requête déposée par 97 entreprises de transport soutenues par l'UPTR. Les transporteurs demandaient la désignation d'un expert afin de déterminer la fiabilité des boîtiers de calcul de la taxe kilométrique visant les véhicules de plus de 3,5 tonnes et réclamaient aussi la suspension de la facturation en attendant l'expertise et une mise en conformité. Ces requêtes ont été rejetées. La facturation ne sera donc pas suspendue. Selon l'UPTR, le juge ne nie toutefois pas l'existence de problèmes techniques. "Les arguments utilisés par le juge sont juridiques et ne traitent pas du fond", selon M. Reul. Dans son jugement, le tribunal insiste également sur le fait que si les parties demanderesses ne sont pas satisfaites de Satellic, elles peuvent s'adresser au deuxième opérateur. "Nous allons prendre le juge au mot et informer nos transporteurs de la possibilité qu'ils ont d'aller chez Axxès, l'autre prestataire du service", réagit M. Reul. L'UPTR rencontrera par ailleurs le ministre wallon de la Mobilité Maxime Prévot mercredi à 14h00. (Belga)

Le tribunal de 1ère instance de Bruxelles a rejeté mardi la requête déposée par 97 entreprises de transport soutenues par l'UPTR. Les transporteurs demandaient la désignation d'un expert afin de déterminer la fiabilité des boîtiers de calcul de la taxe kilométrique visant les véhicules de plus de 3,5 tonnes et réclamaient aussi la suspension de la facturation en attendant l'expertise et une mise en conformité. Ces requêtes ont été rejetées. La facturation ne sera donc pas suspendue. Selon l'UPTR, le juge ne nie toutefois pas l'existence de problèmes techniques. "Les arguments utilisés par le juge sont juridiques et ne traitent pas du fond", selon M. Reul. Dans son jugement, le tribunal insiste également sur le fait que si les parties demanderesses ne sont pas satisfaites de Satellic, elles peuvent s'adresser au deuxième opérateur. "Nous allons prendre le juge au mot et informer nos transporteurs de la possibilité qu'ils ont d'aller chez Axxès, l'autre prestataire du service", réagit M. Reul. L'UPTR rencontrera par ailleurs le ministre wallon de la Mobilité Maxime Prévot mercredi à 14h00. (Belga)