Concrètement, en adoptant finalement cet avant-projet, l'exécutif wallon confirme sa volonté de reporter de 5 ans l'entrée en vigueur de la redevance dont devront s'acquitter, pour l'utilisation du réseau, les détenteurs de panneaux photovoltaïques en Wallonie, conformément à la Déclaration de politique régionale.

"Ce texte vise à promouvoir une méthodologie tarifaire qui n'ait pas d'incidence négative significative sur les droits des propriétaires d'installations d'énergie renouvelable inférieures ou égales à 10KVA", précise Philippe Henry.

L'avant-projet de décret a été envoyé ce lundi au Conseil d'Etat dont l'avis est attendu dans un délai de 30 jours. Parallèlement, le ministre sollicitera l'avis de la CWaPE, le régulateur du secteur au sud du pays.

Initialement, le tarif prosumer - un prélèvement annuel forfaitaire imposé par la CWaPE aux propriétaires de panneaux photovoltaïques - devait être appliqué dès 2020, une mesure à laquelle s'était vivement opposé, sous la précédente législature, le prédécesseur de Philippe Henry, le libéral Jean-Luc Crucke. Dans sa déclaration de politique régionale, la majorité actuelle PS-MR-Ecolo s'était engagée à reporter de 5 ans l'entrée en vigueur de ce tarif.