Parmi les principales conditions figurent l'obligation de ne pas commettre d'infraction, d'avoir une adresse fixe, de répondre aux convocations de l'assistant de justice mais également de poursuivre ses études et son travail psychothérapeutique. Le tribunal de l'application des peines n'a toutefois pas jugé nécessaire de lui faire porter un bracelet électronique. Le ministère public pouvait introduire un pourvoi en cassation contre cette décision jusqu'à ce lundi mais a finalement décidé de ne pas le faire. Léopold Storme a été condamné à une peine de 26 ans de prison par la cour d'assises de Bruxelles en 2010 pour le meurtre de ses parents et l'assassinat de sa soeur, commis le 16 juin 2007, dans le quartier des Marolles à Bruxelles. Léopold Storme a toujours nié ces crimes, affirmant qu'il avait été lui-même victime de l'agression dont sont décédés ses parents et sa soeur. (Belga)

Parmi les principales conditions figurent l'obligation de ne pas commettre d'infraction, d'avoir une adresse fixe, de répondre aux convocations de l'assistant de justice mais également de poursuivre ses études et son travail psychothérapeutique. Le tribunal de l'application des peines n'a toutefois pas jugé nécessaire de lui faire porter un bracelet électronique. Le ministère public pouvait introduire un pourvoi en cassation contre cette décision jusqu'à ce lundi mais a finalement décidé de ne pas le faire. Léopold Storme a été condamné à une peine de 26 ans de prison par la cour d'assises de Bruxelles en 2010 pour le meurtre de ses parents et l'assassinat de sa soeur, commis le 16 juin 2007, dans le quartier des Marolles à Bruxelles. Léopold Storme a toujours nié ces crimes, affirmant qu'il avait été lui-même victime de l'agression dont sont décédés ses parents et sa soeur. (Belga)