"Un avion A400M partira cette nuit de Dubaï en direction de Kaboul où il récupèrera un deuxième groupe de personnes que l'Espagne évacue d'Afghanistan", a indiqué le ministère, précisant que l'avion décollerait de Dubaï "vers 03H00 heure espagnole" (01h00GMT). Un peu plus tôt dans la soirée, le ministère avait signalé qu'un quatrième avion avait quitté Saragosse, dans le nord-est de l'Espagne, pour rallier Dubaï afin de participer aux mêmes opérations de rapatriement. Un premier avion espagnol avait ramené en Espagne, à l'aube, une cinquantaine d'Afghans et cinq Espagnols, en atterrissant à la base militaire de Torrejón de Ardoz (nord-est de Madrid). Le ministère des Affaires étrangères avait par ailleurs indiqué qu'un avion, parti de Rome, avait atterri à Madrid dans la nuit de mercredi à jeudi avec à son bord 36 travailleurs afghans de la mission de l'Union européenne à Kaboul. Madrid a en effet proposé de faire sortir d'Afghanistan le personnel local de l'UE et de l'OTAN et de l'acheminer vers l'Espagne, qui servira ainsi de "point d'entrée dans l'Union européenne". Les ressortissants afghans évacués seront ensuite répartis dans divers pays d'accueil européens. Au total, trois avions militaires espagnols, auxquels s'ajoute un avion médicalisé, se trouvent actuellement à Dubaï dans l'attente de pouvoir se rendre à Kaboul pour rapatrier d'autres personnes, a indiqué cette source au ministère des Affaires étrangères. Comme tous les pays occidentaux, l'Espagne s'est engagée à évacuer tous les Afghans qui l'avaient aidée dans sa mission en Afghanistan, qu'il s'agisse des interprètes qui travaillaient avec son détachement militaire ou des employés de l'Agence espagnole de Coopération internationale et de Développement (AECID), ainsi que leurs familles. (Belga)

"Un avion A400M partira cette nuit de Dubaï en direction de Kaboul où il récupèrera un deuxième groupe de personnes que l'Espagne évacue d'Afghanistan", a indiqué le ministère, précisant que l'avion décollerait de Dubaï "vers 03H00 heure espagnole" (01h00GMT). Un peu plus tôt dans la soirée, le ministère avait signalé qu'un quatrième avion avait quitté Saragosse, dans le nord-est de l'Espagne, pour rallier Dubaï afin de participer aux mêmes opérations de rapatriement. Un premier avion espagnol avait ramené en Espagne, à l'aube, une cinquantaine d'Afghans et cinq Espagnols, en atterrissant à la base militaire de Torrejón de Ardoz (nord-est de Madrid). Le ministère des Affaires étrangères avait par ailleurs indiqué qu'un avion, parti de Rome, avait atterri à Madrid dans la nuit de mercredi à jeudi avec à son bord 36 travailleurs afghans de la mission de l'Union européenne à Kaboul. Madrid a en effet proposé de faire sortir d'Afghanistan le personnel local de l'UE et de l'OTAN et de l'acheminer vers l'Espagne, qui servira ainsi de "point d'entrée dans l'Union européenne". Les ressortissants afghans évacués seront ensuite répartis dans divers pays d'accueil européens. Au total, trois avions militaires espagnols, auxquels s'ajoute un avion médicalisé, se trouvent actuellement à Dubaï dans l'attente de pouvoir se rendre à Kaboul pour rapatrier d'autres personnes, a indiqué cette source au ministère des Affaires étrangères. Comme tous les pays occidentaux, l'Espagne s'est engagée à évacuer tous les Afghans qui l'avaient aidée dans sa mission en Afghanistan, qu'il s'agisse des interprètes qui travaillaient avec son détachement militaire ou des employés de l'Agence espagnole de Coopération internationale et de Développement (AECID), ainsi que leurs familles. (Belga)