Dans un communiqué publié sur les chaînes Telegram de l'organisation jihadiste, l'EI-K, rival et principal adversaire des talibans au pouvoir, affirme que "cinq combattants de l'EI ont mené des attaques simultanées et coordonnées" sur le site. Un jihadiste a déclenché une ceinture explosive à l'entrée de l'hôpital avant que d'autres entrent dans le bâtiment et ouvrent le feu, ajoute le groupe. (Belga)

Dans un communiqué publié sur les chaînes Telegram de l'organisation jihadiste, l'EI-K, rival et principal adversaire des talibans au pouvoir, affirme que "cinq combattants de l'EI ont mené des attaques simultanées et coordonnées" sur le site. Un jihadiste a déclenché une ceinture explosive à l'entrée de l'hôpital avant que d'autres entrent dans le bâtiment et ouvrent le feu, ajoute le groupe. (Belga)