Le président américain a également demandé au Pentagone d'avoir à disposition des plans de secours pour repousser le retrait "si nécessaire", a ajouté sa porte-parole Jen Psaki dans un communiqué. Lors d'une réunion virtuelle du G7, M. Biden "a confirmé que nous étions en voie d'achever (les opérations) d'ici le 31 août", date butoir pour le départ des troupes américaines qu'il avait lui-même fixée avant la prise du pouvoir par les talibans, selon le texte. "La fin de la mission d'ici le 31 août dépend de la poursuite de la coordination avec les talibans, y compris de l'accès maintenu à l'aéroport pour les personnes évacuées", a souligné selon le communiqué M. Biden, rappelant les "menaces croissantes" d'attaques contre les militaires américains par des affiliés du groupe Etat islamique. Alors que des milliers de personnes sont toujours bloquées autour du périmètre de l'aéroport, le président a "demandé au Pentagone et au département d'Etat des plans de secours pour ajuster le calendrier si cela devait être nécessaire", a poursuivi Jen Psaki. La victoire éclair des talibans a semé le chaos en Afghanistan et des milliers de civils américains et afghans tentent de quitter le pays grâce à un pont aérien organisé par l'armée américaine depuis l'aéroport de Kaboul. Les Etats-Unis ont évacué "plus de 4.000 détenteurs d'un passeport américain et les membres de leur famille" depuis la mise en place du pont aérien le 14 août, veille de l'entrée des talibans dans Kaboul, selon un haut responsable du département d'Etat américain. "Ce nombre va continuer à augmenter dans les prochains jours", a ajouté ce responsable. Plus de 58.700 personnes ont été évacuées par avion depuis le 14 août selon le Pentagone. (Belga)

Le président américain a également demandé au Pentagone d'avoir à disposition des plans de secours pour repousser le retrait "si nécessaire", a ajouté sa porte-parole Jen Psaki dans un communiqué. Lors d'une réunion virtuelle du G7, M. Biden "a confirmé que nous étions en voie d'achever (les opérations) d'ici le 31 août", date butoir pour le départ des troupes américaines qu'il avait lui-même fixée avant la prise du pouvoir par les talibans, selon le texte. "La fin de la mission d'ici le 31 août dépend de la poursuite de la coordination avec les talibans, y compris de l'accès maintenu à l'aéroport pour les personnes évacuées", a souligné selon le communiqué M. Biden, rappelant les "menaces croissantes" d'attaques contre les militaires américains par des affiliés du groupe Etat islamique. Alors que des milliers de personnes sont toujours bloquées autour du périmètre de l'aéroport, le président a "demandé au Pentagone et au département d'Etat des plans de secours pour ajuster le calendrier si cela devait être nécessaire", a poursuivi Jen Psaki. La victoire éclair des talibans a semé le chaos en Afghanistan et des milliers de civils américains et afghans tentent de quitter le pays grâce à un pont aérien organisé par l'armée américaine depuis l'aéroport de Kaboul. Les Etats-Unis ont évacué "plus de 4.000 détenteurs d'un passeport américain et les membres de leur famille" depuis la mise en place du pont aérien le 14 août, veille de l'entrée des talibans dans Kaboul, selon un haut responsable du département d'Etat américain. "Ce nombre va continuer à augmenter dans les prochains jours", a ajouté ce responsable. Plus de 58.700 personnes ont été évacuées par avion depuis le 14 août selon le Pentagone. (Belga)