Depuis le 17 août, la France a évacué d'Afghanistan 142 Français, 17 Européens et plus de 2.600 Afghans menacés, a-t-il précisé lors d'une conférence de presse à Bagdad, où il participait à une conférence régionale. Ces évacuations ont eu lieu grâce à "une quinzaine de vols" à travers les Emirats arabes unis, a expliqué le président français, au lendemain de la fin de ce pont aérien. Pour poursuivre les évacuations, des discussions ont été "entamées avec les talibans" pour "protéger et rapatrier des Afghanes et des Afghans" en situation de risque, a-t-il indiqué. La France compte sur l'aide du Qatar qui, grâce à ses bonnes relations avec les talibans, "a la possibilité d'aménager des opérations de pont aérien ou de réouverture de certaines lignes aériennes", a précisé M. Macron. Cela "permettrait des opérations d'évacuation ciblées", "dans un cadre négocié avec les talibans" et sécurisé par eux, a-t-il poursuivi. (Belga)

Depuis le 17 août, la France a évacué d'Afghanistan 142 Français, 17 Européens et plus de 2.600 Afghans menacés, a-t-il précisé lors d'une conférence de presse à Bagdad, où il participait à une conférence régionale. Ces évacuations ont eu lieu grâce à "une quinzaine de vols" à travers les Emirats arabes unis, a expliqué le président français, au lendemain de la fin de ce pont aérien. Pour poursuivre les évacuations, des discussions ont été "entamées avec les talibans" pour "protéger et rapatrier des Afghanes et des Afghans" en situation de risque, a-t-il indiqué. La France compte sur l'aide du Qatar qui, grâce à ses bonnes relations avec les talibans, "a la possibilité d'aménager des opérations de pont aérien ou de réouverture de certaines lignes aériennes", a précisé M. Macron. Cela "permettrait des opérations d'évacuation ciblées", "dans un cadre négocié avec les talibans" et sécurisé par eux, a-t-il poursuivi. (Belga)