Lors de cette conférence, l'ONU plaidera "pour une augmentation rapide en matière de financement, afin que les opérations humanitaires qui sauvent des vies puissent continuer", précise le porte-parole Stéphane Dujarric dans un communiqué. "L'Afghanistan fait face à une catastrophe humanitaire imminente", ajoute-t-il, notamment en raison "d'un conflit prolongé, d'une grave sécheresse, et de la pandémie de Covid-19". La moitié des 38 millions d'habitants ont besoin d'aide humanitaire et plus de la moitié des enfants âgés de moins de cinq ans souffriront de la faim dans l'année à venir alertent les Nations unies. Des vols humanitaires onusiens ont repris récemment vers le nord et le sud de l'Afghanistan, avait indiqué jeudi M. Dujarric, en disant espérer qu'ils pourront être intensifiés prochainement. Opérés par le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies, ils ont permis "à 160 organisations humanitaires de poursuivre leurs activités vitales dans les provinces afghanes", avait-t-il précisé lors de son point-presse quotidien à New York. Entre 2002 et 2021, des vols onusiens ont desservi plus de 20 destinations en Afghanistan et l'objectif est de revenir vers une telle amplitude dès que la sécurité et le financement des opérations seront assurés, a encore déclaré le porte-parole. (Belga)

Lors de cette conférence, l'ONU plaidera "pour une augmentation rapide en matière de financement, afin que les opérations humanitaires qui sauvent des vies puissent continuer", précise le porte-parole Stéphane Dujarric dans un communiqué. "L'Afghanistan fait face à une catastrophe humanitaire imminente", ajoute-t-il, notamment en raison "d'un conflit prolongé, d'une grave sécheresse, et de la pandémie de Covid-19". La moitié des 38 millions d'habitants ont besoin d'aide humanitaire et plus de la moitié des enfants âgés de moins de cinq ans souffriront de la faim dans l'année à venir alertent les Nations unies. Des vols humanitaires onusiens ont repris récemment vers le nord et le sud de l'Afghanistan, avait indiqué jeudi M. Dujarric, en disant espérer qu'ils pourront être intensifiés prochainement. Opérés par le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies, ils ont permis "à 160 organisations humanitaires de poursuivre leurs activités vitales dans les provinces afghanes", avait-t-il précisé lors de son point-presse quotidien à New York. Entre 2002 et 2021, des vols onusiens ont desservi plus de 20 destinations en Afghanistan et l'objectif est de revenir vers une telle amplitude dès que la sécurité et le financement des opérations seront assurés, a encore déclaré le porte-parole. (Belga)