Dans un communiqué diffusé par son agence de propagande Amaq, l'EI affirme qu'un de ses combattants a franchi "toutes les fortifications de sécurité" et s'est approché à moins de "5 mètres de militaires américains" avant de déclencher sa ceinture explosive. Le communiqué ne mentionne qu'un seul kamikaze, et qu'une seule bombe. Le Pentagone a toutefois fait état de deux attentats-suicides suivis d'une fusillade. Les Etats-Unis ont menacé le groupe Etat islamique de représailles. Ces attentats ont fait "au moins" 13 à 20 morts et 52 blessés, a indiqué à l'AFP le principal porte-parole des talibans, Zabihullah Mujahid. Un responsable sanitaire du gouvernement précédent a indiqué que le bilan pourrait atteindre les 60 morts. (Belga)

Dans un communiqué diffusé par son agence de propagande Amaq, l'EI affirme qu'un de ses combattants a franchi "toutes les fortifications de sécurité" et s'est approché à moins de "5 mètres de militaires américains" avant de déclencher sa ceinture explosive. Le communiqué ne mentionne qu'un seul kamikaze, et qu'une seule bombe. Le Pentagone a toutefois fait état de deux attentats-suicides suivis d'une fusillade. Les Etats-Unis ont menacé le groupe Etat islamique de représailles. Ces attentats ont fait "au moins" 13 à 20 morts et 52 blessés, a indiqué à l'AFP le principal porte-parole des talibans, Zabihullah Mujahid. Un responsable sanitaire du gouvernement précédent a indiqué que le bilan pourrait atteindre les 60 morts. (Belga)