Environ 250 personnes, dont 93 Belges et ayant-droits, avaient déjà pu prendre place à bord des trois vols opérés entre les capitales afghane et pakistanaise par les C-130 belges samedi. S'y ajoutent donc 175 personnes ce dimanche, dont 136 Belges (hommes, femmes et enfants) mais aussi des Néerlandais et un diplomate américain. Chaque vol opéré ce dimanche a pu embarquer des personnes, ce qui prouve que chacun d'eux à son utilité, souligne-t-on au sein de la Défense. D'autres rotations des C-130 sont d'ailleurs encore prévues dans les prochains jours, à commencer par quatre ce lundi. Les quelque 400 personnes se trouvant déjà à Islamabad seront probablement ramenées en Belgique lundi matin. Deux vols sont ainsi planifiés. L'un, un charter civil opéré par Air Belgium, devrait quitter le Pakistan durant la nuit (il doit arriver en début de soirée heure belge sur place, NDLR) tandis que l'autre, affrété par la Défense, devrait également arriver en Belgique ce lundi. Après leur retour en Belgique, toutes ces personnes seront ensuite emmenées à la caserne militaire de Peutie pour des contrôles d'identité et médicaux avant d'être réparties en fonction de leur statut. Des dispositions sont d'ailleurs prises par la Défense pour pouvoir y accueillir au mieux ce flux important de personnes. Cette même caserne avait déjà accueilli samedi soir 34 Belges évacués d'Afghanistan et revenus en Europe via un vol néerlandais et l'aéroport de Schiphol, près d'Amsterdam. Au total, ce sont désormais 263 Belges et ayant-droits qui ont pu quitter Kaboul ces derniers jours. Ce nombre ne tient toutefois pas compte des ressortissants ayant pu prendre place dans des vols opérés par des partenaires européens de la Belgique. Les Affaires étrangères doivent encore faire un état des lieux en la matière pour connaître le nombre de personnes évacuées par d'autres moyens que par ceux qu'a déployés la Belgique. (Belga)

Environ 250 personnes, dont 93 Belges et ayant-droits, avaient déjà pu prendre place à bord des trois vols opérés entre les capitales afghane et pakistanaise par les C-130 belges samedi. S'y ajoutent donc 175 personnes ce dimanche, dont 136 Belges (hommes, femmes et enfants) mais aussi des Néerlandais et un diplomate américain. Chaque vol opéré ce dimanche a pu embarquer des personnes, ce qui prouve que chacun d'eux à son utilité, souligne-t-on au sein de la Défense. D'autres rotations des C-130 sont d'ailleurs encore prévues dans les prochains jours, à commencer par quatre ce lundi. Les quelque 400 personnes se trouvant déjà à Islamabad seront probablement ramenées en Belgique lundi matin. Deux vols sont ainsi planifiés. L'un, un charter civil opéré par Air Belgium, devrait quitter le Pakistan durant la nuit (il doit arriver en début de soirée heure belge sur place, NDLR) tandis que l'autre, affrété par la Défense, devrait également arriver en Belgique ce lundi. Après leur retour en Belgique, toutes ces personnes seront ensuite emmenées à la caserne militaire de Peutie pour des contrôles d'identité et médicaux avant d'être réparties en fonction de leur statut. Des dispositions sont d'ailleurs prises par la Défense pour pouvoir y accueillir au mieux ce flux important de personnes. Cette même caserne avait déjà accueilli samedi soir 34 Belges évacués d'Afghanistan et revenus en Europe via un vol néerlandais et l'aéroport de Schiphol, près d'Amsterdam. Au total, ce sont désormais 263 Belges et ayant-droits qui ont pu quitter Kaboul ces derniers jours. Ce nombre ne tient toutefois pas compte des ressortissants ayant pu prendre place dans des vols opérés par des partenaires européens de la Belgique. Les Affaires étrangères doivent encore faire un état des lieux en la matière pour connaître le nombre de personnes évacuées par d'autres moyens que par ceux qu'a déployés la Belgique. (Belga)