"Je veux appeler le gouvernement de Hong Kong à se retirer juste à temps et à ne pas répondre aux manifestants par la violence", a-t-elle écrit sur sa page Facebook. La sortie de Mme Tsai intervient au lendemain d'opérations de police sur plusieurs campus universitaires de Hong Kong, lors desquelles les forces de l'ordre ont usé de gaz lacrymogènes pour réprimer violemment des manifestations en faveur de la démocratie, menées principalement par des étudiants. Pour la présidente de Taïwan, le gouvernement finira par perdre la confiance de sa population si les citoyens ne bénéficient d'aucune protection policière. "La communauté internationale et le peuple défendant les valeurs de démocratie et de liberté doivent agir et être attentifs à la situation dans laquelle se trouve Hong Kong, qui est hors de contrôle ", a-t-elle ainsi estimé. (Belga)