L'ONG a accusé les gardes frontière turcs de tirer sur des déplacés qui s'approchaient de la frontière, fuyant les violents affrontements opposant dans la province d'Alep les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) aux groupes rebelles. (Belga)