Selon l'ONG, il n'était pas clair si les frappes ont été menées par l'aviation du régime syrien, de la Russie ou de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis. (Belga)