"La situation n'a pas évolué. Il vaut mieux ne prendre qu'un bagage à main", recommande la porte-parole de l'aéroport de Bruxelles-National, Florence Muls, mercredi matin. Mardi, des milliers de bagages sont restés à l'aéroport en raison de la grève des bagagistes de Swissport. Les syndicats souhaitent obtenir une base solide afin de régler des problèmes latents depuis des mois et qui ont finalement explosé mardi sous la forme d'un arrêt de travail. L'objectif est d'arriver à un accord final avec la direction. (Belga)

"La situation n'a pas évolué. Il vaut mieux ne prendre qu'un bagage à main", recommande la porte-parole de l'aéroport de Bruxelles-National, Florence Muls, mercredi matin. Mardi, des milliers de bagages sont restés à l'aéroport en raison de la grève des bagagistes de Swissport. Les syndicats souhaitent obtenir une base solide afin de régler des problèmes latents depuis des mois et qui ont finalement explosé mardi sous la forme d'un arrêt de travail. L'objectif est d'arriver à un accord final avec la direction. (Belga)