Des groupes de travail se réuniront à plusieurs reprises au cours des trois prochaines semaines pour objectiver l'impact des demandes tant de la Région bruxelloise que de la Région flamande dans le dossier, ont indiqué les différents protagonistes à la sortie de la réunion qui a duré près d'une heure trois quart.

Les ministres se reverront dans trois semaines.

Selon le ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot (MR), six à sept groupes de travail se réuniront pour objectiver toutes les demandes avancées par les uns et les autres afin "de partager les mêmes informations sur l'interprétation des résultats" de l'analyse dans "un dossier d'une complexité inouïe".

Les réunions se succéderont à un rythme soutenu. Elles sont programmées les lundi, mercredi et jeudi de chacune des trois prochaines semaines, a-t-il précisé.

Des groupes de travail se réuniront à plusieurs reprises au cours des trois prochaines semaines pour objectiver l'impact des demandes tant de la Région bruxelloise que de la Région flamande dans le dossier, ont indiqué les différents protagonistes à la sortie de la réunion qui a duré près d'une heure trois quart.Les ministres se reverront dans trois semaines. Selon le ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot (MR), six à sept groupes de travail se réuniront pour objectiver toutes les demandes avancées par les uns et les autres afin "de partager les mêmes informations sur l'interprétation des résultats" de l'analyse dans "un dossier d'une complexité inouïe". Les réunions se succéderont à un rythme soutenu. Elles sont programmées les lundi, mercredi et jeudi de chacune des trois prochaines semaines, a-t-il précisé.