"Tous les habitants de ces deux rues ont potentiellement pu subir des dégâts mais c'est actuellement difficile d'en évaluer l'ensemble. Cela dépend notamment de différents facteurs de protection électrique. Notre agent, qui a immédiatement effectué les travaux de réparation, a pris le nécessaire pour ouvrir un dossier auprès du département juridique. Les victimes sont invitées à prendre contact avec leur assurance afin de revenir vers l'assurance d'Orès. Au-delà de ces dossiers, les victimes peuvent introduire une réclamation auprès du service plainte, par recommandé." Vendredi, un câble électrique tombé au sol a provoqué une surtension dans le village de Laneffe. "Une partie de la tresse aérienne qui alimente le village en électricité a brûlé. Le fil neutre s'est désolidarisé de la tresse et s'est retrouvé au sol. La cause de l'incident n'est pas connue. Sans ce fil neutre, il y avait du 400 volts au lieu du 230", poursuit le porte-parole. Selon Sudpresse, une quinzaine d'habitations ont été touchées. Des appareils tels que des télévisions, ordinateurs, réveils, portes de garage ou même des chaudières sont hors d'usage. (Belga)

"Tous les habitants de ces deux rues ont potentiellement pu subir des dégâts mais c'est actuellement difficile d'en évaluer l'ensemble. Cela dépend notamment de différents facteurs de protection électrique. Notre agent, qui a immédiatement effectué les travaux de réparation, a pris le nécessaire pour ouvrir un dossier auprès du département juridique. Les victimes sont invitées à prendre contact avec leur assurance afin de revenir vers l'assurance d'Orès. Au-delà de ces dossiers, les victimes peuvent introduire une réclamation auprès du service plainte, par recommandé." Vendredi, un câble électrique tombé au sol a provoqué une surtension dans le village de Laneffe. "Une partie de la tresse aérienne qui alimente le village en électricité a brûlé. Le fil neutre s'est désolidarisé de la tresse et s'est retrouvé au sol. La cause de l'incident n'est pas connue. Sans ce fil neutre, il y avait du 400 volts au lieu du 230", poursuit le porte-parole. Selon Sudpresse, une quinzaine d'habitations ont été touchées. Des appareils tels que des télévisions, ordinateurs, réveils, portes de garage ou même des chaudières sont hors d'usage. (Belga)