Face à l'augmentation des cas de covid constatée ces dernières semaines, l'Aviq - l'Agence wallonne pour une vie de qualité - a progressivement augmenté ses effectifs. Le 2 novembre, ils sont ainsi passés de 190 à 240 équivalents temps plein. Une deuxième augmentation a ensuite été décidée, à 289 ETP, afin notamment de soutenir le travail des PSE dans les écoles. À l'heure actuelle, 304 ETP sont employés à cette tâche, un nombre qui passera donc à 340 à la fin de cette semaine. À moyen et long terme, le suivi de contact sera effectué par l'Aviq grâce à un outil de gestion des cas. Cet outil sera unique et intégré dans le cadre de sa mission de surveillance, de gestion, de maitrise et de prévention des épidémies", a poursuivi le cabinet À court terme, il a toutefois été décidé par la CIM Santé que le système de tracing continuerait à fonctionner de manière interfédérale pour assurer une action coordonnée et harmonisée des cas au vu de la haute circulation du virus. Les outils existants utilisés par les call centers du pays seront donc maintenus jusqu'au 30 juin 2022, a-t-il ajouté. Un point a également été fait sur la 3e dose de vaccin. Vendredi passé, 561.930 citoyens wallons avaient bénéficié de cette dose de rappel et 219.285 autres avaient pris rendez-vous. À l'heure actuelle, près de 84 % de la population wallonne de plus de 18 ans a reçu au moins une première dose de vaccin. (Belga)

Face à l'augmentation des cas de covid constatée ces dernières semaines, l'Aviq - l'Agence wallonne pour une vie de qualité - a progressivement augmenté ses effectifs. Le 2 novembre, ils sont ainsi passés de 190 à 240 équivalents temps plein. Une deuxième augmentation a ensuite été décidée, à 289 ETP, afin notamment de soutenir le travail des PSE dans les écoles. À l'heure actuelle, 304 ETP sont employés à cette tâche, un nombre qui passera donc à 340 à la fin de cette semaine. À moyen et long terme, le suivi de contact sera effectué par l'Aviq grâce à un outil de gestion des cas. Cet outil sera unique et intégré dans le cadre de sa mission de surveillance, de gestion, de maitrise et de prévention des épidémies", a poursuivi le cabinet À court terme, il a toutefois été décidé par la CIM Santé que le système de tracing continuerait à fonctionner de manière interfédérale pour assurer une action coordonnée et harmonisée des cas au vu de la haute circulation du virus. Les outils existants utilisés par les call centers du pays seront donc maintenus jusqu'au 30 juin 2022, a-t-il ajouté. Un point a également été fait sur la 3e dose de vaccin. Vendredi passé, 561.930 citoyens wallons avaient bénéficié de cette dose de rappel et 219.285 autres avaient pris rendez-vous. À l'heure actuelle, près de 84 % de la population wallonne de plus de 18 ans a reçu au moins une première dose de vaccin. (Belga)