Le projet, qui a démarré en 2009, était prometteur et aurait pu permettre à la Justice d'épargner beaucoup d'argent. Il entend relier par le dispositif de visioconférence deux cours d'appel du nord du pays (Anvers et Hasselt) afin de permettre aux différentes parties de participer aux audiences depuis l'un ou l'autre lieu. Depuis 2009, 1.427 affaires civiles ont été traitées dans ce cadre. Mais le nombre tend à baisser: il était de 223 pour l'année 2011 et seulement 83 l'an dernier. En 2019, 53 affaires ont été traitées ainsi, selon les chiffres du ministre de la Justice Koen Geens (CD&V) donnés en commission à la Chambre. Une affaire sur cinq est actuellement traitée de cette manière (19%). (Belga)