Ouvert à tous, ce jeu consistera à faire durant une minute le maximum de pas avec ses doigts sur l'écran d'un ordinateur portable, une tablette ou un smartphone. Au fur et à mesure que le joueur progressera dans le jeu, il entrera dans trois mondes différents. Les joueurs auront également la possibilité de défier leurs amis, collègues ou famille. Les participants auront aussi la possibilité de faire librement un don, "parce que chaque petit geste compte", explique l'ASBL. La campagne sera soutenue par des spots en radio et en télévision, diffusés à partir de lundi jusqu'au 4 juin. "Cette année nous voulons donner la chance à l'ensemble de la population belge de soutenir de manière ludique la recherche contre Parkinson" déclare le porte-parole de l'ASBL Stop Parkinson, Ivo de Bisschop. "Tout le monde peut être concerné par cette maladie, soit directement, soit par l'intermédiaire d'une personne de son entourage large ou proche". Ivo de Bisschop est lui-même atteint de Parkinson et a collecté l'an dernier 650.000 euros lors de la Stop Parkinson Walk. Les recettes de l'édition 2020 ont permis de soutenir quatre projets de recherche sur la maladie. L'ASBL espère rencontrer le même succès avec cette nouvelle campagne. M. de Bisschop rappelle que les dons sont nécessaires. En Belgique, plus de 40.000 personnes souffrent actuellement de la maladie de Parkinson. (Belga)

Ouvert à tous, ce jeu consistera à faire durant une minute le maximum de pas avec ses doigts sur l'écran d'un ordinateur portable, une tablette ou un smartphone. Au fur et à mesure que le joueur progressera dans le jeu, il entrera dans trois mondes différents. Les joueurs auront également la possibilité de défier leurs amis, collègues ou famille. Les participants auront aussi la possibilité de faire librement un don, "parce que chaque petit geste compte", explique l'ASBL. La campagne sera soutenue par des spots en radio et en télévision, diffusés à partir de lundi jusqu'au 4 juin. "Cette année nous voulons donner la chance à l'ensemble de la population belge de soutenir de manière ludique la recherche contre Parkinson" déclare le porte-parole de l'ASBL Stop Parkinson, Ivo de Bisschop. "Tout le monde peut être concerné par cette maladie, soit directement, soit par l'intermédiaire d'une personne de son entourage large ou proche". Ivo de Bisschop est lui-même atteint de Parkinson et a collecté l'an dernier 650.000 euros lors de la Stop Parkinson Walk. Les recettes de l'édition 2020 ont permis de soutenir quatre projets de recherche sur la maladie. L'ASBL espère rencontrer le même succès avec cette nouvelle campagne. M. de Bisschop rappelle que les dons sont nécessaires. En Belgique, plus de 40.000 personnes souffrent actuellement de la maladie de Parkinson. (Belga)