Cette décision intervient alors que l'administration communale de Braives est sous tension depuis plusieurs mois. Les membres du personnel administratif dénoncent des intimidations, remarques méprisantes et pressions morales de certains membres du collège à leur encontre. Des tensions qui ont poussé les employés à entamer des actions dont une grève de 24h le 18 juin dernier et à demander la démission de plusieurs personnes dont le bourgmestre Pol Guillaume, la directrice générale faisant fonction Janique Lion et l'échevin Stéphane Rocour. Mercredi soir, une vingtaine de personnes étaient encore présentes pour manifester et affirmer leur position. Thierry Gilson, secrétaire permanent CSC Services publics, était lui aussi sur place. Il souligne le geste de l'ex-échevin : "Il a tenu à s'excuser pour le mal causé. Cela ne réparera pas les dommages, mais c'est un geste noble de sa part". Un manager de crise a également été présenté lors de ce conseil communal. Il a déjà rencontré le personnel administratif et technique de la commune de Braives et a pu expliquer sa mission. En plus de ce manager, une task force a été mise en place. La crise au sein de l'administration a suscité des remous jusqu'au sein de la majorité, cinq élus apparentés cdH ayant remis leur démission. Ils siègent dorénavant comme indépendants. Le bourgmestre de Braives, Pol Guillaume, est quant à lui sous certificat médical depuis la semaine passée, et ce jusqu'au début du mois de juillet. Remplacé temporairement par Xavier Lisein, premier échevin, Pol Guillaume a indiqué vouloir ménager sa santé. Une assemblée générale du personnel se tiendra le 1er juillet. Les membres de l'administration iront par la suite à la rencontre des citoyens sur le marché hebdomadaire de Braives afin de les sensibiliser sur les problèmes au sein la commune. (Belga)

Cette décision intervient alors que l'administration communale de Braives est sous tension depuis plusieurs mois. Les membres du personnel administratif dénoncent des intimidations, remarques méprisantes et pressions morales de certains membres du collège à leur encontre. Des tensions qui ont poussé les employés à entamer des actions dont une grève de 24h le 18 juin dernier et à demander la démission de plusieurs personnes dont le bourgmestre Pol Guillaume, la directrice générale faisant fonction Janique Lion et l'échevin Stéphane Rocour. Mercredi soir, une vingtaine de personnes étaient encore présentes pour manifester et affirmer leur position. Thierry Gilson, secrétaire permanent CSC Services publics, était lui aussi sur place. Il souligne le geste de l'ex-échevin : "Il a tenu à s'excuser pour le mal causé. Cela ne réparera pas les dommages, mais c'est un geste noble de sa part". Un manager de crise a également été présenté lors de ce conseil communal. Il a déjà rencontré le personnel administratif et technique de la commune de Braives et a pu expliquer sa mission. En plus de ce manager, une task force a été mise en place. La crise au sein de l'administration a suscité des remous jusqu'au sein de la majorité, cinq élus apparentés cdH ayant remis leur démission. Ils siègent dorénavant comme indépendants. Le bourgmestre de Braives, Pol Guillaume, est quant à lui sous certificat médical depuis la semaine passée, et ce jusqu'au début du mois de juillet. Remplacé temporairement par Xavier Lisein, premier échevin, Pol Guillaume a indiqué vouloir ménager sa santé. Une assemblée générale du personnel se tiendra le 1er juillet. Les membres de l'administration iront par la suite à la rencontre des citoyens sur le marché hebdomadaire de Braives afin de les sensibiliser sur les problèmes au sein la commune. (Belga)