De nouveaux projets de contrat été soumis aux médecins assistants, a appris l'agence Belga, mais ils ne répondent pas aux attentes, semble-t-il, voire risquent de fragiliser encore plus les conditions de travail de ces médecins toujours en formation. Questionné sur la conformité de ces contrats au regard du droit du travail, Fabrizio Antioco, magistrat à l'auditorat du travail de Bruxelles, a déclaré avoir pris contact avec le Contrôle des lois sociales (CLS). "Il entre dans les intentions de l'Auditorat de vérifier la conformité des contrats avec la loi et avec la convention collective conclue dans le cadre de la Commission paritaire nationale médecins-hôpitaux (CPNMH)", a-t-il répondu. "S'il apparaît que certains projets de contrat ne sont pas conformes à la réglementation, l'Auditorat demandera que ceux-ci soient modifiés. Et s'il apparaît que des contrats déjà signés posent problème, l'Auditorat fera de même, car il est impératif que les conditions de travail des médecins spécialistes en formation respectent les exigences réglementaires". (Belga)

De nouveaux projets de contrat été soumis aux médecins assistants, a appris l'agence Belga, mais ils ne répondent pas aux attentes, semble-t-il, voire risquent de fragiliser encore plus les conditions de travail de ces médecins toujours en formation. Questionné sur la conformité de ces contrats au regard du droit du travail, Fabrizio Antioco, magistrat à l'auditorat du travail de Bruxelles, a déclaré avoir pris contact avec le Contrôle des lois sociales (CLS). "Il entre dans les intentions de l'Auditorat de vérifier la conformité des contrats avec la loi et avec la convention collective conclue dans le cadre de la Commission paritaire nationale médecins-hôpitaux (CPNMH)", a-t-il répondu. "S'il apparaît que certains projets de contrat ne sont pas conformes à la réglementation, l'Auditorat demandera que ceux-ci soient modifiés. Et s'il apparaît que des contrats déjà signés posent problème, l'Auditorat fera de même, car il est impératif que les conditions de travail des médecins spécialistes en formation respectent les exigences réglementaires". (Belga)