"Des troubles peuvent éclater à Jérusalem, en Cisjordanie et à Gaza à partir du 06 décembre 2017", peut-on lire sur le site des Affaires étrangères. "En effet, des appels à manifester ont été lancés à partir du mercredi 6 décembre. Il convient de rester à l'écart de ces manifestations et des rassemblements de foule". Avant la décision historique du président américain, les Affaires étrangères recommandaient déjà aux voyageurs de faire preuve d'une grande vigilance en raison du regain de tension en Israël, en Cisjordanie et à Jérusalem. Tous les voyages vers la Bande de Gaza sont par ailleurs formellement déconseillés. (Belga)

"Des troubles peuvent éclater à Jérusalem, en Cisjordanie et à Gaza à partir du 06 décembre 2017", peut-on lire sur le site des Affaires étrangères. "En effet, des appels à manifester ont été lancés à partir du mercredi 6 décembre. Il convient de rester à l'écart de ces manifestations et des rassemblements de foule". Avant la décision historique du président américain, les Affaires étrangères recommandaient déjà aux voyageurs de faire preuve d'une grande vigilance en raison du regain de tension en Israël, en Cisjordanie et à Jérusalem. Tous les voyages vers la Bande de Gaza sont par ailleurs formellement déconseillés. (Belga)