Donald Trump a confirmé mercredi dans un discours très attendu qu'il est temps selon lui de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël. Pour Hassan Al Balawi, les déclarations de Trump sont une violation de l'accord qui voulait que le statut de la ville ne puisse être déterminé que par Israël et la Palestine ensemble, des accords d'Oslo et du droit international. "A cause de lui, les Etats-Unis ne sont plus un médiateur neutre. Avec son discours, il sort l'Amérique du processus de paix, car les Palestiniens ne lui font plus confiance", a-t-il déclaré. En outre, les Etats-Unis choisissent définitivement le camp d'Israël et légitiment "l'occupant israélien". "C'est une déclaration de guerre", a-t-il estimé dans Terzake. "Trump encourage la violence." "Nous espérons que le reste du monde s'y oppose, et notre espoir repose surtout auprès de l'ONU et de l'Union européenne", a commenté Hassan Al Balawi. (Belga)

Donald Trump a confirmé mercredi dans un discours très attendu qu'il est temps selon lui de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël. Pour Hassan Al Balawi, les déclarations de Trump sont une violation de l'accord qui voulait que le statut de la ville ne puisse être déterminé que par Israël et la Palestine ensemble, des accords d'Oslo et du droit international. "A cause de lui, les Etats-Unis ne sont plus un médiateur neutre. Avec son discours, il sort l'Amérique du processus de paix, car les Palestiniens ne lui font plus confiance", a-t-il déclaré. En outre, les Etats-Unis choisissent définitivement le camp d'Israël et légitiment "l'occupant israélien". "C'est une déclaration de guerre", a-t-il estimé dans Terzake. "Trump encourage la violence." "Nous espérons que le reste du monde s'y oppose, et notre espoir repose surtout auprès de l'ONU et de l'Union européenne", a commenté Hassan Al Balawi. (Belga)