Bruxelles Mobilité et les communes de la Région bruxelloise sont en train de répertorier les zones où le parking sauvage des trottinettes pourrait être interdit. L'information divulguée par De Morgen a été confirmée à Belga. "L'objectif de départ est de protéger les usagers faibles, les piétons. Le but n'est pas de percevoir autant d'amendes que possible. Ainsi, la zone Unesco autour de la Grand-Place pourrait logiquement être une zone où le stationnement serait interdit", indique la porte-parole de Bruxelles Mobilité.

Les amendes seront collectées directement auprès de l'exploitant. Elles s'échelonneront de 200 € pour une première contravention à 2.000 € dès la quatrième. En cas de récidive, la licence pourrait être retirée.

Bruxelles Mobilité et les communes de la Région bruxelloise sont en train de répertorier les zones où le parking sauvage des trottinettes pourrait être interdit. L'information divulguée par De Morgen a été confirmée à Belga. "L'objectif de départ est de protéger les usagers faibles, les piétons. Le but n'est pas de percevoir autant d'amendes que possible. Ainsi, la zone Unesco autour de la Grand-Place pourrait logiquement être une zone où le stationnement serait interdit", indique la porte-parole de Bruxelles Mobilité. Les amendes seront collectées directement auprès de l'exploitant. Elles s'échelonneront de 200 € pour une première contravention à 2.000 € dès la quatrième. En cas de récidive, la licence pourrait être retirée.