Selon Ghelamco, cette décision était notamment fondée sur l'avis négatif de l'administration flamande de l'aménagement du territoire "Ruimte Vlaanderen" qui invoquait principalement le fait que le chemin vicinal n'avait pas été supprimé, ce qui est désormais chose faite. "Maintenant que le chemin vicinal est supprimé, une nouvelle phase dans la procédure démarre, dans laquelle Ghelamco va introduire un recours à la députation permanente du Brabant flamand contre la décision de la commune de Grimbergen de rejeter le permis d'urbanisme. La demande de permis d'environnement est actuellement également en cours de traitement à la députation", a fait valoir Ghelamco dans un communiqué. Le promoteur du projet a par ailleurs précisé que pour fournir une réponse aux questions posées en matière de mobilité, il avait soumis une convention de mobilité aux instances compétentes dans laquelle il prend plusieurs engagements non obligatoires pour favoriser une usage multimodal de celle-ci. "Avec la décision de la députation provinciale intervenue jeudi, un important obstacle est à nouveau franchi aujourd'hui dans la procédure préalable au développement du projet Eurostadium. Et cela après l'approbation, le 28 octobre dernier, du rapport d'incidence environnementale dans lequel la mobilité était traitée en détail", a conclu Ghelamco. (Belga)

Selon Ghelamco, cette décision était notamment fondée sur l'avis négatif de l'administration flamande de l'aménagement du territoire "Ruimte Vlaanderen" qui invoquait principalement le fait que le chemin vicinal n'avait pas été supprimé, ce qui est désormais chose faite. "Maintenant que le chemin vicinal est supprimé, une nouvelle phase dans la procédure démarre, dans laquelle Ghelamco va introduire un recours à la députation permanente du Brabant flamand contre la décision de la commune de Grimbergen de rejeter le permis d'urbanisme. La demande de permis d'environnement est actuellement également en cours de traitement à la députation", a fait valoir Ghelamco dans un communiqué. Le promoteur du projet a par ailleurs précisé que pour fournir une réponse aux questions posées en matière de mobilité, il avait soumis une convention de mobilité aux instances compétentes dans laquelle il prend plusieurs engagements non obligatoires pour favoriser une usage multimodal de celle-ci. "Avec la décision de la députation provinciale intervenue jeudi, un important obstacle est à nouveau franchi aujourd'hui dans la procédure préalable au développement du projet Eurostadium. Et cela après l'approbation, le 28 octobre dernier, du rapport d'incidence environnementale dans lequel la mobilité était traitée en détail", a conclu Ghelamco. (Belga)