"Nous sommes parfaitement conscients que tant que le chemin vicinal n'est pas supprimé, il nous sera impossible d'obtenir les permis de bâtir. C'est pourquoi nous attendons une décision de la députation permanente du Brabant flamand sur la proposition du conseil communal de Grimbergen de supprimer ce chemin. Seule la députation permanente est compétente en la matière et l'administration du territoire n'est pas la moindre autorité pour prendre une décision différente", a commenté Philippe Neyt. L'avis de l'administration est contraignant pour la commune qui doit se prononcer définitivement, au plus tôt, la semaine prochaine sur la demande de permis d'urbanisme. En ce qui concerne l'observation de l'administration selon laquelle les remarques concernant la mobilité sont insuffisamment rencontrées, Philippe Neyt a souligné que Ghelamco a entretemps fait une proposition de convention de mobilité visant à rencontrer les demandes d'éclaircissement. "Nous avons répondu de manière très détaillée à toutes les remarques, en intégrant les engagements que nous prenons nous-mêmes pour investir dans une meilleure mobilité", a encore dit Philippe Neyt. Cette proposition a été transmise tant à la commune de Grimbergen qu'à l'administration flamande et au ministre de la mobilité Ben Weyts. (Belga)

"Nous sommes parfaitement conscients que tant que le chemin vicinal n'est pas supprimé, il nous sera impossible d'obtenir les permis de bâtir. C'est pourquoi nous attendons une décision de la députation permanente du Brabant flamand sur la proposition du conseil communal de Grimbergen de supprimer ce chemin. Seule la députation permanente est compétente en la matière et l'administration du territoire n'est pas la moindre autorité pour prendre une décision différente", a commenté Philippe Neyt. L'avis de l'administration est contraignant pour la commune qui doit se prononcer définitivement, au plus tôt, la semaine prochaine sur la demande de permis d'urbanisme. En ce qui concerne l'observation de l'administration selon laquelle les remarques concernant la mobilité sont insuffisamment rencontrées, Philippe Neyt a souligné que Ghelamco a entretemps fait une proposition de convention de mobilité visant à rencontrer les demandes d'éclaircissement. "Nous avons répondu de manière très détaillée à toutes les remarques, en intégrant les engagements que nous prenons nous-mêmes pour investir dans une meilleure mobilité", a encore dit Philippe Neyt. Cette proposition a été transmise tant à la commune de Grimbergen qu'à l'administration flamande et au ministre de la mobilité Ben Weyts. (Belga)