L'existence de ce sentier vicinal était l'un des obstacles empêchant l'avancée du projet. Tant qu'il n'a pas été supprimé, Ghelamco ne peut en effet pas obtenir de permis pour bâtir sur le site. Un juge de paix avait ordonné à la commune de Grimbergen, le 5 septembre dernier, de transmettre une requête en suppression du chemin vicinal à la province dans le mois suivant la signification de la décision, sous peine d'astreinte. Après le conseil communal non concluant de fin janvier, Ghelamco avait d'ailleurs décidé de faire signifier ce jugement, menaçant la commune de demandes de dédommagement pour les investissements consentis et le retard pris. L'échevin Eddie Boelens (Groen) a d'ailleurs motivé l'approbation du texte, jeudi soir, en faisant référence à ces menaces de dommages et intérêts. (Belga)

L'existence de ce sentier vicinal était l'un des obstacles empêchant l'avancée du projet. Tant qu'il n'a pas été supprimé, Ghelamco ne peut en effet pas obtenir de permis pour bâtir sur le site. Un juge de paix avait ordonné à la commune de Grimbergen, le 5 septembre dernier, de transmettre une requête en suppression du chemin vicinal à la province dans le mois suivant la signification de la décision, sous peine d'astreinte. Après le conseil communal non concluant de fin janvier, Ghelamco avait d'ailleurs décidé de faire signifier ce jugement, menaçant la commune de demandes de dédommagement pour les investissements consentis et le retard pris. L'échevin Eddie Boelens (Groen) a d'ailleurs motivé l'approbation du texte, jeudi soir, en faisant référence à ces menaces de dommages et intérêts. (Belga)