Une fusée Falcon 9 a décollé de Cap Canaveral à 21H19 (03H19 HB), selon une retransmission en direct du lancement par SpaceX. Une heure après, la grappe de 60 satellites s'est séparée sans encombre à 290 km au-dessus de l'océan entre l'Australie et l'Antarctique, une étape filmée en direct par une caméra à bord du second étage de la fusée. Si la mise en orbite réussit, la constellation comptera un peu moins de 180 satellites, après deux lancements de 60 l'an dernier (quelques-uns des premiers satellites lancés sont tombés en panne). Planet Labs, qui photographie chaque jour toute la Terre en haute résolution, a environ 140 satellites actifs en orbite, ce qui représentait jusqu'à présent la plus grande constellation active. SpaceX utilise ses propres Falcon 9, qui sont réutilisables, et a prévu une cadence de lancements inédite: elle en prévoit deux autres d'ici fin janvier. Et une responsable de SpaceX avait dit en septembre qu'elle espérait réaliser deux lancements par mois en 2020, un rythme que la société n'a pas encore prouvé qu'elle était capable de tenir, techniquement ou financièrement. Au total, la société fondée par Elon Musk a demandé des licences pour envoyer jusqu'à 42.000 satellites, un chiffre tout à fait hypothétique à ce stade. Si la constellation se concrétise, SpaceX aura plus de satellites en activité que l'ensemble des autres opérateurs de la planète réunis, civils et militaires, qu'on estime à environ 2.100. (Belga)

Une fusée Falcon 9 a décollé de Cap Canaveral à 21H19 (03H19 HB), selon une retransmission en direct du lancement par SpaceX. Une heure après, la grappe de 60 satellites s'est séparée sans encombre à 290 km au-dessus de l'océan entre l'Australie et l'Antarctique, une étape filmée en direct par une caméra à bord du second étage de la fusée. Si la mise en orbite réussit, la constellation comptera un peu moins de 180 satellites, après deux lancements de 60 l'an dernier (quelques-uns des premiers satellites lancés sont tombés en panne). Planet Labs, qui photographie chaque jour toute la Terre en haute résolution, a environ 140 satellites actifs en orbite, ce qui représentait jusqu'à présent la plus grande constellation active. SpaceX utilise ses propres Falcon 9, qui sont réutilisables, et a prévu une cadence de lancements inédite: elle en prévoit deux autres d'ici fin janvier. Et une responsable de SpaceX avait dit en septembre qu'elle espérait réaliser deux lancements par mois en 2020, un rythme que la société n'a pas encore prouvé qu'elle était capable de tenir, techniquement ou financièrement. Au total, la société fondée par Elon Musk a demandé des licences pour envoyer jusqu'à 42.000 satellites, un chiffre tout à fait hypothétique à ce stade. Si la constellation se concrétise, SpaceX aura plus de satellites en activité que l'ensemble des autres opérateurs de la planète réunis, civils et militaires, qu'on estime à environ 2.100. (Belga)