"Un sportif est un sportif. La Wallonie compte quelque 550.000 affiliés à un club reconnu par une fédération. Nous interviendrons à hauteur de 40 euros pour chaque affilié, via les communes", a expliqué Jean-Luc Crucke. "Grâce à ce soutien, qui arrivera au plus tard en septembre, les clubs sportifs auront les moyens financiers de se relancer pour la saison 2021-2022", a-t-il ajouté. "Nous voulions une formule simple qui puisse être octroyée rapidement", a de son côté souligné Christophe Collignon. "Les clubs sont en grande difficulté de trésorerie, au point que certains menacent de mettre la clé sous le paillasson. Il était important que l'on trouve une solution et que la Wallonie prenne ses responsabilités", même si c'est la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) qui est compétente pour le sport en tant que tel alors que la région est responsable des infrastructures sportives, a poursuivi le ministre des Pouvoirs locaux. Le soutien wallon sera toutefois conditionné au fait que les communes n'augmentent pas les loyers lorsqu'elles sont propriétaires des lieux et que les clubs ne revoient pas leurs cotisations à la hausse, ont encore précisé les deux ministres. (Belga)

"Un sportif est un sportif. La Wallonie compte quelque 550.000 affiliés à un club reconnu par une fédération. Nous interviendrons à hauteur de 40 euros pour chaque affilié, via les communes", a expliqué Jean-Luc Crucke. "Grâce à ce soutien, qui arrivera au plus tard en septembre, les clubs sportifs auront les moyens financiers de se relancer pour la saison 2021-2022", a-t-il ajouté. "Nous voulions une formule simple qui puisse être octroyée rapidement", a de son côté souligné Christophe Collignon. "Les clubs sont en grande difficulté de trésorerie, au point que certains menacent de mettre la clé sous le paillasson. Il était important que l'on trouve une solution et que la Wallonie prenne ses responsabilités", même si c'est la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) qui est compétente pour le sport en tant que tel alors que la région est responsable des infrastructures sportives, a poursuivi le ministre des Pouvoirs locaux. Le soutien wallon sera toutefois conditionné au fait que les communes n'augmentent pas les loyers lorsqu'elles sont propriétaires des lieux et que les clubs ne revoient pas leurs cotisations à la hausse, ont encore précisé les deux ministres. (Belga)