Les empreintes sonores, dont l'analyse devrait prendre quelques heures, "ont été enregistrées à 360 km (des côtes argentines) où la profondeur moyenne est de 200 mètres. Cela coïncide avec le chemin que devait prendre le sous-marin pour retourner à sa base", a déclaré le capitaine Enrique Balbi lors d'une conférence de presse à Buenos Aires. (Belga)

Les empreintes sonores, dont l'analyse devrait prendre quelques heures, "ont été enregistrées à 360 km (des côtes argentines) où la profondeur moyenne est de 200 mètres. Cela coïncide avec le chemin que devait prendre le sous-marin pour retourner à sa base", a déclaré le capitaine Enrique Balbi lors d'une conférence de presse à Buenos Aires. (Belga)