2 377 422 citoyens belges et étrangers (ceux-là sont 118 661) listés, nouveau record battu. Une mise en commun de bases de données policière...

2 377 422 citoyens belges et étrangers (ceux-là sont 118 661) listés, nouveau record battu. Une mise en commun de bases de données policières conjuguée à une vision extensive de faits jugés problématiques explique ce boom persistant de la clientèle (900 000 noms supplémentaires enregistrés en huit ans). Toute info utile à la commodité du travail policier peut être bonne à collecter et à encoder. Ce besoin de ficher va de tout ce qui perturbe l'ordre public à tout ce qui touche de près ou de loin au terrorisme. Mi-2018, cette dernière rubrique recensait à elle seule 16 603 personnes (dont 10 949 pour agissements suspects). La contestation en gilet jaune affolera-t-elle encore les compteurs ?