La Mission de l'ONU au Soudan du Sud (Minuss) a recensé 201.257 personnes réfugiées sur l'une de ses bases de six localités du pays, dont deux à Juba, la capitale. Malgré un accord de paix signé fin août, ces chiffres sont parmi les plus élevés enregistrés depuis le début de la guerre civile en décembre 2013. Ils rejoignent le pic d'août 2015 (201.911), atteint sur fond d'intensification des combats. Plus de 122.000 personnes s'entassent dans le seul camp de Bentiu, capitale de l'Etat pétrolier d'Unité (nord), et près de 48.000 dans celui de Malakal, capitale de l'autre Etat pétrolier du Haut-Nil (nord-est). Unité et Haut-Nil sont les principaux champs de bataille du conflit. Cet afflux de civils vers les bases de l'ONU ces dernières semaines montre que la situation sur le terrain continue d'empirer malgré l'accord de paix signé par le président Salva Kiir et son ancien vice-président Riek Machar, dont les forces s'affrontent depuis deux ans. Devenu indépendant en juillet 2011, sur les ruines de décennies de conflit avec Khartoum, le Soudan du Sud a replongé dans la guerre le 15 décembre 2013. (Belga)

La Mission de l'ONU au Soudan du Sud (Minuss) a recensé 201.257 personnes réfugiées sur l'une de ses bases de six localités du pays, dont deux à Juba, la capitale. Malgré un accord de paix signé fin août, ces chiffres sont parmi les plus élevés enregistrés depuis le début de la guerre civile en décembre 2013. Ils rejoignent le pic d'août 2015 (201.911), atteint sur fond d'intensification des combats. Plus de 122.000 personnes s'entassent dans le seul camp de Bentiu, capitale de l'Etat pétrolier d'Unité (nord), et près de 48.000 dans celui de Malakal, capitale de l'autre Etat pétrolier du Haut-Nil (nord-est). Unité et Haut-Nil sont les principaux champs de bataille du conflit. Cet afflux de civils vers les bases de l'ONU ces dernières semaines montre que la situation sur le terrain continue d'empirer malgré l'accord de paix signé par le président Salva Kiir et son ancien vice-président Riek Machar, dont les forces s'affrontent depuis deux ans. Devenu indépendant en juillet 2011, sur les ruines de décennies de conflit avec Khartoum, le Soudan du Sud a replongé dans la guerre le 15 décembre 2013. (Belga)