Un engin "a explosé au club Al-Amir, tuant quatre personnes" et trois autres personnes ont été blessées par balles ou par arme blanche, a annoncé dans un communiqué le syndicat de médecins. "Il y a eu une autre tentative visant un hôtel dans la ville mais elle a échoué", a-t-il ajouté, sans donner davantage de précisions. Ce syndicat indépendant, fondé en 2016 pour représenter la communauté médicale soudanaise, a attribué l'incident de samedi à un "conflit tribal", appelant les forces de sécurité à intervenir. Le Soudan est dirigé depuis août 2019 par un gouvernement de transition civilo-militaire, après les manifestations populaires qui ont chassé du pouvoir le président Omar el-Béchir. Le gouvernement s'est engagé à rétablir l'économie exsangue du pays, en lambeaux après 30 ans de mauvaise gestion, de conflits internes et de sanctions internationales sous Béchir (Belga)

Un engin "a explosé au club Al-Amir, tuant quatre personnes" et trois autres personnes ont été blessées par balles ou par arme blanche, a annoncé dans un communiqué le syndicat de médecins. "Il y a eu une autre tentative visant un hôtel dans la ville mais elle a échoué", a-t-il ajouté, sans donner davantage de précisions. Ce syndicat indépendant, fondé en 2016 pour représenter la communauté médicale soudanaise, a attribué l'incident de samedi à un "conflit tribal", appelant les forces de sécurité à intervenir. Le Soudan est dirigé depuis août 2019 par un gouvernement de transition civilo-militaire, après les manifestations populaires qui ont chassé du pouvoir le président Omar el-Béchir. Le gouvernement s'est engagé à rétablir l'économie exsangue du pays, en lambeaux après 30 ans de mauvaise gestion, de conflits internes et de sanctions internationales sous Béchir (Belga)