Dans le cadre de la campagne #plusjamaisseuls, plusieurs personnalités belges, dont l'ancienne athlète de haut niveau Kim Gevaert et la basketteuse Ann Wauters, vont publier mardi à 08H00 leur prénom sur Instagram et Facebook en solidarité avec les enfants qui ne peuvent pas grandir dans un environnement chaleureux. "Des milliers d'enfants qui grandissent dans des situations familiales difficiles entendent trop souvent leur prénom prononcé dans un contexte négatif (...). Si vos parents ne prononcent jamais votre prénom avec amour, cela peut avoir un impact sur votre bien-être mental et émotionnel en tant qu'enfant", a expliqué la directrice de SOS Villages d'Enfants, Hilde Boeykens. SOS Villages d'Enfants appelle le public à, lui aussi, ajouter le hashtag #plusjamaisseuls et à raconter l'histoire personnelle qui se cache derrière son prénom en signe de solidarité avec les enfants qui n'ont pas la chance de percevoir leur prénom de façon positive en raison de leur situation familiale difficile. (Belga)

Dans le cadre de la campagne #plusjamaisseuls, plusieurs personnalités belges, dont l'ancienne athlète de haut niveau Kim Gevaert et la basketteuse Ann Wauters, vont publier mardi à 08H00 leur prénom sur Instagram et Facebook en solidarité avec les enfants qui ne peuvent pas grandir dans un environnement chaleureux. "Des milliers d'enfants qui grandissent dans des situations familiales difficiles entendent trop souvent leur prénom prononcé dans un contexte négatif (...). Si vos parents ne prononcent jamais votre prénom avec amour, cela peut avoir un impact sur votre bien-être mental et émotionnel en tant qu'enfant", a expliqué la directrice de SOS Villages d'Enfants, Hilde Boeykens. SOS Villages d'Enfants appelle le public à, lui aussi, ajouter le hashtag #plusjamaisseuls et à raconter l'histoire personnelle qui se cache derrière son prénom en signe de solidarité avec les enfants qui n'ont pas la chance de percevoir leur prénom de façon positive en raison de leur situation familiale difficile. (Belga)